Les travaux de vitrage

Parmi les éléments contribuant à l’isolation de la maison, il y a celle des fenêtres qui s’effectue essentiellement par le vitrage. Pour avoir une bonne performance d’isolation, le vitrage doit être  conforme à la  réglementation thermique actuelle RT 2005 définissant une consommation énergétique de référence de toute construction neuve.

Si vous comptez faire une isolation de vos fenêtres, vous avez le choix entre :

– Le double vitrage à isolation renforcée : il s’agit d’une couche d’oxyde métallique recouvrant la face interne de la vitre intérieure. Ce procédé laisse passer la chaleur dans la maison tout en réduisant les déperditions thermiques. Entre les deux vitres, il y a un gaz rare appelé l’argan qui améliore le pouvoir d’isolation de la fenêtre. Selon Martine Ollivier, responsable marché à Saint-Gobain  Glass «  L’efficacité du double vitrage a atteint les limites de la physique. »

C’est un élément phare de la menuiserie à ne jamais négliger, un composant essentiel de l’isolation qu’elle soit thermique ou phonique. Le double vitrage est devenu incontournable en contribuant à l’amélioration du confort souhaité par tous mais également à celle de l’environnement.

– Le triple vitrage : «  Pour respecter les exigences du Bâtiment base consommation-BBC- (NDLR : qui s’imposera en 2013), l’utilisation du triple vitrage devra être étudiée. »

Ce produit est encore peu prisé en raison notamment de son coût assez élevé mais aussi de son faible coefficient de transmission de la lumière. Toutefois, il est sollicité par son coefficient assez important de transmission thermique. On le trouve notamment dans les régions froides telles que l’Alsace ou sur les baies exposées au froid.

D’une manière générale, le vitrage sert à l’isolation thermique mais également à la protection de la chaleur d’été, en limitant les apports solaires et en maintenant une température agréable à l’intérieur de la maison, évitant ainsi l’utilisation exagérée des climatiseurs et partant économisant de l’énergie. Même pour les vitrages les plus exposés au soleil, la chaleur se diffuse peu à l’intérieur de la maison, d’ailleurs comme le prouvent les ouvertures situées au sud et à l’ouest.

Si vous comptez équiper votre véranda de vitrage, optez pour  le g=0,28, un vitrage performant qui  assurera une bonne isolation et évitera une surchauffe du lieu en question.

Mr Martine Ollivier ajoute : « Le confort d’été sera un élément important pour les années à venir. L’idéal serait d’utiliser un contrôle solaire qui puisse s’adapter à ses besoins. Les produits existent déjà. Il s’agit d’un vitrage électrochrome qui, commandé par un variateur, devient de plus en plus foncé. Ce qui diminue le flux de la lumière et les apports solaires. Cette technique est maitrisée mais trop chère pour être étendue aux maisons individuelles. Mais tous les industriels travaillent sur cette problématique. »

Un vitrage performant doit tenir compte non seulement  de la transmission thermique et phonique mais encore de celle de la lumière en laissant passer environ 70 à 80% des flux lumineux.