Archive for the ‘Les travaux’ Category

Comment construire votre garage ?

samedi, juin 25th, 2011

Généralement, la construction d’un garage offre la possibilité d’acquérir un espace qui sert à de multiples fonctions. En effet, vous pouvez utiliser le garage comme un dépôt pour une diversité d’outils, pour entreposer les meubles du jardin dès la fin de l’été, les vélos de vos enfants…ou en faire un atelier pour le bricolage et la peinture….

Comme tout projet d’envergure, prenez au préalable le temps d’analyser votre projet, son utilité, le budget dont vous disposez à sa réalisation, l’espace disponible et nécessaire pour en faire un espace de rangement pour les outils et le bois de chauffage ou bien tout simplement pour abriter votre voiture…planifiez également pour le lieu de son implantation…

-L’implantation du garage : vous pouvez le construire séparément de la maison si vous cherchez une indépendance et isolation totale au moment de faire quelques bricolages mécaniques, artistiques ou autres.

Si vous comptez réaliser tout simplement un auvent, vous pouvez le faire en bois. Il s’appuie le plus souvent sur un mur porteur qui existe déjà. La charpente qui sera couverte du même matériau que la maison sera supportée par des piliers. L’auvent est facilement et rapidement mis en œuvre, il servira d’abri pour votre voiture. Un simple auvent avec toiture sur charpente couverte de tuile ou de shingle, sans oublier le point électrique, suffira largement pour votre budget limité.

Pour un garage fermé, vous avez beaucoup de possibilités qui sont proposées comme par exemple, le garage séparé 1 pan en bois ou en dur, 2 pans en bois en dur ; le garage mitoyen 1 pan en bois ou en dur, 2 pans en bois ou en dur et finalement le garage en « dur » en brique, parpaing, pierre, béton cellulaire…

En fonction de l’utilisation du garage le budget sera défini et qui oscille entre 2000 et 50 000 euros, une bien large différence !

Dans le cas où vous comptez construire un garage haut de gamme, vous devez tenir compte des travaux nécessaires qui en découlent à savoir le terrassement, les fouilles, une dalle porteuse avec deux fosses de travail, le chauffage, l’isolation, les multiples points électriques, de l’éclairage pour l’atelier, des rangements et des rayonnages, une poutre IPN pour l’accrochage d’un palan…Un budget bien planifié préalablement.

Choisir le matériau de vos fenêtres

mardi, juin 21st, 2011

En bois, en PVC, ou en aluminium, de style rustique ou moderne, les fenêtres ainsi que les portes doivent être avant tout fonctionnelles, sécuritaires et essentiellement performantes sans négliger bien évidemment le côté esthétique qui reste un point essentiel et important à prendre également en considération.

Concernant les fenêtres, elles sont généralement rectangulaires, plus hautes que larges, s’ouvrant avec deux vantaux. En revanche, dans les maisons contemporaines, on les retrouve coulissantes.

Le choix du matériau et des huisseries dépendra primordialement du style de la maison. Ils doivent être en parfaite harmonie avec  son architecture. Ensuite, mis à part le côté esthétique recherché, vous devez tenir compte de votre budget.

Vous avez donc le choix entre :

-Les fenêtres et portes en PVC : ou polychlorure de vinyle, qui est utilisée depuis une trentaine d’années.Il s’adapte à tous les styles. Il est parfaitement isolant, ne nécessite pas d’entretien et résiste bien aux intempéries. Il est très bien prisé en France et tient 45% comme part du marché.

-Les fenêtres et portes en bois : c’est un matériau noble, chaleureux, résistant, durable et isolant. Très prisé notamment dans les  menuiseries extérieures. Il permet de multiples formes en raison de son usinage facile. C’est un matériau authentique, d’une beauté rare. La diversité des essences lui permet de s’adapter aux différents styles, notamment le style classique.

-Les fenêtres et les portes en aluminium : c’est un matériau inoxydable, résistant aux intempéries et aux corrosions et ne nécessite aucun entretien. On retrouve pratiquement toutes les teintes et sa rigidité lui permet de réaliser de grandes portées qui servent notamment à équiper les baies coulissantes. Grâce à la triple barrière de protection, les portes en aluminium assurent une protection thermique et acoustique et une sécurité pour votre habitation. C’est un matériau qui est très en vogue ces derniers temps, surtout dans les maisons au style moderne.

Les travaux de vitrage

jeudi, juin 9th, 2011

Parmi les éléments contribuant à l’isolation de la maison, il y a celle des fenêtres qui s’effectue essentiellement par le vitrage. Pour avoir une bonne performance d’isolation, le vitrage doit être  conforme à la  réglementation thermique actuelle RT 2005 définissant une consommation énergétique de référence de toute construction neuve.

Si vous comptez faire une isolation de vos fenêtres, vous avez le choix entre :

– Le double vitrage à isolation renforcée : il s’agit d’une couche d’oxyde métallique recouvrant la face interne de la vitre intérieure. Ce procédé laisse passer la chaleur dans la maison tout en réduisant les déperditions thermiques. Entre les deux vitres, il y a un gaz rare appelé l’argan qui améliore le pouvoir d’isolation de la fenêtre. Selon Martine Ollivier, responsable marché à Saint-Gobain  Glass «  L’efficacité du double vitrage a atteint les limites de la physique. »

C’est un élément phare de la menuiserie à ne jamais négliger, un composant essentiel de l’isolation qu’elle soit thermique ou phonique. Le double vitrage est devenu incontournable en contribuant à l’amélioration du confort souhaité par tous mais également à celle de l’environnement.

– Le triple vitrage : «  Pour respecter les exigences du Bâtiment base consommation-BBC- (NDLR : qui s’imposera en 2013), l’utilisation du triple vitrage devra être étudiée. »

Ce produit est encore peu prisé en raison notamment de son coût assez élevé mais aussi de son faible coefficient de transmission de la lumière. Toutefois, il est sollicité par son coefficient assez important de transmission thermique. On le trouve notamment dans les régions froides telles que l’Alsace ou sur les baies exposées au froid.

D’une manière générale, le vitrage sert à l’isolation thermique mais également à la protection de la chaleur d’été, en limitant les apports solaires et en maintenant une température agréable à l’intérieur de la maison, évitant ainsi l’utilisation exagérée des climatiseurs et partant économisant de l’énergie. Même pour les vitrages les plus exposés au soleil, la chaleur se diffuse peu à l’intérieur de la maison, d’ailleurs comme le prouvent les ouvertures situées au sud et à l’ouest.

Si vous comptez équiper votre véranda de vitrage, optez pour  le g=0,28, un vitrage performant qui  assurera une bonne isolation et évitera une surchauffe du lieu en question.

Mr Martine Ollivier ajoute : « Le confort d’été sera un élément important pour les années à venir. L’idéal serait d’utiliser un contrôle solaire qui puisse s’adapter à ses besoins. Les produits existent déjà. Il s’agit d’un vitrage électrochrome qui, commandé par un variateur, devient de plus en plus foncé. Ce qui diminue le flux de la lumière et les apports solaires. Cette technique est maitrisée mais trop chère pour être étendue aux maisons individuelles. Mais tous les industriels travaillent sur cette problématique. »

Un vitrage performant doit tenir compte non seulement  de la transmission thermique et phonique mais encore de celle de la lumière en laissant passer environ 70 à 80% des flux lumineux.

Les nouveaux types de revêtements de douches

jeudi, juin 9th, 2011

Comme pour les revêtements pour les baignoires, les revêtements pour les douches se proposent sur le marché en une multitude de choix de nouveaux produits en plus des produits classiques.

On cite par exemple :

-La céramique : ce matériau est utilisé depuis bien longtemps. Il s’agit d’un revêtement durable, résistant, lourd et facile à entretenir. Cependant, il ne peut pas avoir plus de 90 cm de dimension maximale. Ne pouvant pas être en harmonie avec les receveurs XXL, très en vogue actuellement, la céramique risque de perdre de sa côte et peut disparaitre du marché.

– Le grès émaillé : un matériau très prisé par les français. Il est lourd, facile d’entretien et s’adapte à tous les types de receveurs. En vue d’éviter les glissades, certains modèles subissent un traitement anti-glisses. Le prix est de 50 euros pour un bac 80 X 80 cm.

-L’acrylique et le Toplax : ils sont utilisés aussi bien pour les baignoires que pour les grands receveurs de douches, par exemple de  120 X 120 cm de dimension et même plus. Leur faible épaisseur, de 4 à 6 cm ainsi que leur légèreté de 10 à 12 kg facilitent leur pose.

-Le bois : le revêtement de la douche se fait en teck ou dans une essence exotique. Il est naturel, chaleureux et très décoratif. Le système de vidage discret permet à l’eau de passer entre les lattes et de s’évacuer sous le caillebotis. Il se présente en deux dimensions, une petite avec 90 X 90 cm et la grande avec 120 X 120 cm de dimension.

-La pierre : c’est-à-dire le marbre, le granit, la pierre de Bourgogne…présente un grand charme qui vaut un coût assez élevé. Il s’agit de matériau lourd et quelque peu difficile à poser.

– Le Corian : il est très répandu. Il donne la possibilité d’avoir des bacs de différentes tailles et couleurs. Il est doux au toucher, s’assemble sans joint,  n’a pas de pores et est facile à entretenir. Toutefois, son prix plus élevé que les autres matériaux synthétiques de 15 à 20% présente une contrainte non négligeable.

-Le bac à carreler : peut être posé un peu partout, peut avoir toutes les dimensions ainsi que les formes et peut s’adapter à toutes les configurations  possibles. Il se façonne sur mesure. Vous pouvez le recouvrir de carrelage, de galets ou de mosaïque…