Le coût réel de votre maison

juin 25th, 2011

Avant le commencement de votre chantier de construction de maison, il convient de vous intéresser aux aspects budgétaires qui sont aussi importants que les aspects esthétiques.

En effet, il est nécessaire de porter un grand intérêt sur le vrai prix d’une maison à construire et sur les frais à inclure dans le budget global de votre future maison…en vue d’éviter de mauvaises surprises qui peuvent émaner d’un coût beaucoup plus élevé que le coût initialement prévu. Un pareil scénario touche une grande majorité de propriétaires. D’ailleurs, l’Agence Nationale pour l’Information sur le logement, ANIL, peut toujours vous donner plus d’informations et vous mettre régulièrement en garde.

Vous devez donc tenir compte des frais annexes lors de l’achat de votre terrain et puis lors de la construction de votre future maison. Des frais que vous ne devrez pas sous estimer et négliger, à savoir par exemple les frais du notaire qui sont fixés à 8% de la valeur de votre terrain, le coût d’une assurance dommage-ouvrage obligatoire estimée à 2 ou 3% du prix de la construction de la maison au devis, qui couvre tous les risques liés à la construction et qui ne seraient pas couverts par l’assurance du constructeur. Il y a également le prix du raccordement de votre maison aux réseaux d’assainissement et d’admission d’eau et d’électricité.

Vous avez aussi les différentes taxes, les frais liés au crédit, les travaux imprévus, le déménagement et l’aménagement, mais encore les frais du bornage et des fondations en consultant un géomètre, si votre terrain n’est pas borné.

Le prix de votre future demeure fluctuera aussi en fonction du choix de construction en béton, en bois ou bien encore en celle d’une maison traditionnelle…

N’oubliez pas de prendre en considération le coût des accessoires nécessaires à votre projet de construction de maison qui dépendra de vos goûts mais également de votre budget. Vous avez donc à calculer les prix des équipements, des aménagements extérieurs et intérieurs…

En résumé, essayez d’établir un budget prévisionnel aussi précis que possible et prévoyez une marge supplémentaire du coût global de votre budget que vous définissez vous-même.

Conseils avant de signer un contrat CCMI

juin 25th, 2011

Vous avez trouvé le terrain de vos rêves pour faire construire votre habitation, vous êtes maintenant en quête d’un constructeur pour la réalisation de votre projet. Certains vous proposent de signer un contrat de construction de maison individuelle et vous en êtes convaincu de cette excellente idée.

Toutefois, avant de signer ce contrat CCMI, il est conseillé de :

– Bien réfléchir avant tout engagement de votre part. Si vous souhaitez reporter la construction de votre habitation, vous disposez de 5 ans mais faites attention aux règles d’urbanisme qui peuvent changer en rendant votre terrain non constructible. Vous disposez de 2 ans pour sélectionner un constructeur, prenez donc tout votre temps pour faire le meilleur choix.

-Vous devez aussi vérifiez auprès du tribunal de commerce si l’entreprise ne fait pas l’objet d’un

dépôt de bilan.

– Ne faites surtout pas avancer de l’argent quelques soit les conditions et quelque soit la personne qui se présentera à vous avant la signature du contrat et la date d’exigibilité de la créance en respectant l’échelonnement des paiements sous peine de sanctions pénales.

Dans le cas d’un contrat CCMI avec fourniture de plan, vous êtes tenu à déposer sur un compte spécial au nom du maitre d’ouvrage, soit une garantie de 3% du prix de la construction mais qui reste bloquée jusqu’à la réalisation du projet, soit c’est la banque qui déposera une caution garantissant le remboursement des sommes versées avant le commencement des travaux de construction.

– N’hésitez pas à vérifier les attestations de garantie qui doivent être en relation avec votre projet

– Exigez une dommage ouvrage

-Demandez au constructeur une justification d’un garant bancaire

– Précisez bien les dates d’ouverture des travaux mais aussi les délais de livraison, de préférence en mois ou bien encore en semaines.

-Indiquez explicitement les pénalités de retard relatives au constructeur, 1/3000e du coût/jour de retard. Vous devez donc préciser la date de démarrage des travaux à savoir la déclaration du chantier en mairie, l’installation du chantier, le premier coup de bulldozer…

– Prenez garde des prix de terrassement et d’évacuation des terres.

– Si vous comptez faire une terrasse, profitez pour la faire en même temps que la construction de votre maison et n’oubliez pas de la signaler dans le contrat pour la réalisation de quelques économies non négligeables.

– Soyez très vigilant en vérifiant les travaux d’assainissement VRD, en les chiffrant avant de conclure la signature du contrat.

-Faites la vérification du vide sanitaire, VS s’il est prévu ou non dans les différents devis proposés.

-Demandez si votre commune exige le puits perdu et faites le chiffrage

-Signalez vos préférences de revêtement du sol en donnant même des précisions détaillées sur le carrelage et le parquet relatives aux dimensions…Toute modification entrainera des augmentations dans les tarifs mentionnés.

-Sachez qu’une fois vous avez signé le contrat, vous disposerez de 7 jours de réflexion pour vous engager ou au contraire renoncer sans vous justifier et sans subir de pénalité.

Comment gagner de la place dans votre intérieur ?

juin 25th, 2011

Une habitation est incontestablement un lieu de bien-être, un espace à vivre dans la détente, le confort et la tranquillité. Pour assurer tous ces points alliant la praticité, la fonctionnalité et la détente, vous devez associer notamment l’organisation et le rangement dans votre maison qui sont deux facteurs essentiels pour garantir le confort souhaité tout en suivant l’évolution que subit votre intérieur par suite à l’arrivée d’un bébé, ou un deuxième enfant, par le départ d’un autre, par le besoin d’un coin bureau indépendant, ou de plus d’espaces de rangements…Au quotidien et à chaque nouvelle nécessité, vous devez trouver la solution adéquate en vue d’assurer votre confort.

L’essentiel pour vous et pour le reste de votre famille est de rendre votre intérieur aussi fonctionnel et pratique que possible où toute pièce compte pour son utilité et pourquoi pas pour son charme et son ergonomie pour pouvoir profiter pleinement de cette habitation.

Pour ces raisons assez importantes dans votre vie et celle de votre famille, vous pouvez vous lancer dans certains travaux de changements qui sont à votre portée et faire appel à un professionnel pour d’autres dont vous vous sentez incapables de les effectuer à savoir par exemple la création d’une cloison, ou une salle de bain, mur porteur, arrivée d’eau, travaux d’électricité….

Si vous cherchez à gagner de la place dans votre maison, vous pouvez commencer par procurer plus de lumière dans les pièces à vivre, comme par exemple dans la salle de bain ou la cuisine, opter pour l’agrandissement vertical, utiliser des cloisons en verre pour décloisonner les espaces et limiter les espaces, redistribuer les pièces en évitant les couloirs qui soulignent des pertes d’espace, bien aménager en espace à vivre les combles et les greniers qui offrent à la fois convivialité et gain d’espace, opter pour la mezzanine, un véritable gain d’espace aussi, les portes coulissantes, en optimisant l’espace, contribuent aussi à vous faire gagner de la place. Pour le rangement de vos affaires, vous pouvez faire rabaisser les plafonds des pièces de service ou couloirs en profitez pour y faire un rangement. Le mobilier, tel que le lit, les tables, l’escalier escamotable ou bien encore le mobilier à roulettes…peuvent créer de la place dans votre habitation pour plus de rangement.

Comment construire votre garage ?

juin 25th, 2011

Généralement, la construction d’un garage offre la possibilité d’acquérir un espace qui sert à de multiples fonctions. En effet, vous pouvez utiliser le garage comme un dépôt pour une diversité d’outils, pour entreposer les meubles du jardin dès la fin de l’été, les vélos de vos enfants…ou en faire un atelier pour le bricolage et la peinture….

Comme tout projet d’envergure, prenez au préalable le temps d’analyser votre projet, son utilité, le budget dont vous disposez à sa réalisation, l’espace disponible et nécessaire pour en faire un espace de rangement pour les outils et le bois de chauffage ou bien tout simplement pour abriter votre voiture…planifiez également pour le lieu de son implantation…

-L’implantation du garage : vous pouvez le construire séparément de la maison si vous cherchez une indépendance et isolation totale au moment de faire quelques bricolages mécaniques, artistiques ou autres.

Si vous comptez réaliser tout simplement un auvent, vous pouvez le faire en bois. Il s’appuie le plus souvent sur un mur porteur qui existe déjà. La charpente qui sera couverte du même matériau que la maison sera supportée par des piliers. L’auvent est facilement et rapidement mis en œuvre, il servira d’abri pour votre voiture. Un simple auvent avec toiture sur charpente couverte de tuile ou de shingle, sans oublier le point électrique, suffira largement pour votre budget limité.

Pour un garage fermé, vous avez beaucoup de possibilités qui sont proposées comme par exemple, le garage séparé 1 pan en bois ou en dur, 2 pans en bois en dur ; le garage mitoyen 1 pan en bois ou en dur, 2 pans en bois ou en dur et finalement le garage en « dur » en brique, parpaing, pierre, béton cellulaire…

En fonction de l’utilisation du garage le budget sera défini et qui oscille entre 2000 et 50 000 euros, une bien large différence !

Dans le cas où vous comptez construire un garage haut de gamme, vous devez tenir compte des travaux nécessaires qui en découlent à savoir le terrassement, les fouilles, une dalle porteuse avec deux fosses de travail, le chauffage, l’isolation, les multiples points électriques, de l’éclairage pour l’atelier, des rangements et des rayonnages, une poutre IPN pour l’accrochage d’un palan…Un budget bien planifié préalablement.